Ou choisir un habit islamique

Les habits islamiques, pour les dames, mais la gent masculine aussi, sont tenus de répondre à certaines nécessités: prendre en compte les nécessités de la religion et assurer l’aspect confort. Notamment pour ces dames, différents types de vetement islamique couvrants conviendront pleinement à ces critères. Peu importe que l’on ait un budget substantiel ou modeste, le choix proposé contentera tout le monde.

Les différents styles de tenues islamiques cachent l’anatomie. De fait, le tissu devra être complètement opaque. En outre, les personnes doivent pouvoir se déplacer librement, sans que le vêtement dévoile la silhouette. En règle générale, on va favoriser l’usage de tissus assez épais, en couches superposées.

Tout connaître de l’abaya traditionnelle

Portée un peu partout en Arabie saoudite ou en Tunisie, pour ne mentionner qu’eux, l’abaya est un genre de tunique islamique ; pour simplifier, conçue pour recouvrir une tenue que l’on a déjà sur soi.

Selon la région, il va donc être question d’un grand morceau d’étoffe, qui entoure le buste, ou même le corps tout entier. Pour l’anecdote, on peut noter que le haïk convient tout à fait à ce signalement ; on parle ici d’un voile porté naguère par la plupart des dames dans toute l’Afrique du nord. On voit ces abayas dans de nombreux endroits: dans le sud du Maroc, il est habituel de croiser des dames habillées de ces grandes étoles foncées rehaussées de teintes plus chatoyantes, malgré le fait que, localement, on leur donne un autre sobriquet, dans le dialecte berbère, qui veut très simplement dire « foulard ». La portée de ce mot ne semble pas fermée, car concernant également les larges étoffes attachées à l’aide de fibules aux épaules, qui fleurissent les jours importants.

Lorsqu’on surfe sur internet, l’éventail affiché est nettement plus classique: généralement, l’abaya sera d’une bonne longueur, et ne révèle ni les jambes, ni les bras. Il conviendra d’ailleurs d’y associer un foulard, le cou étant dénudé. Selon ses prédilections, on le prendra de grande envergure, ou plus petit, tout en gardant à l’esprit le fait d’envelopper la silhouette de manière adaptée à l’exception du visage.

L’aspect visuel de l’abaya

Le noir pur apparaît comme le coloris le plus utilisé. Aujourd’hui, les vêtements islamiques s’essaient à diverses couleurs, si elles sont discrètes: on évitera les teintes éclatantes, pas de rouge rubis ni d’orange vif, mais des beiges ou des gris foncés délicats.

Cette discrétion se retrouve pour les décors en eux-même, lesquels éviteront trop d’originalité. La tenue islamique traditionnelle comporte par moments des couleurs chamarrées, cependant, pour les abayas actuelles, c’est plus l’ajout de petits motifs brodés qui rentrera en compte. La forme générale est la même: il est parfaitement faisable de varier certains éléments, comme une fixation avec une jolie agrafe ou un cordon.

Les textiles

Jadis, l’abaya était fabriquée dans des textiles comme la laine ou le coton, et ces textiles ne sont pas forcément faciles d’entretien. Beaucoup d’heures gaspillées: il fallait également tenir compte de la durée pour sécher une tenue aussi longue. Aujourd’hui, une demoiselle peut aisément acheter de jolies tenues, en synthétique notamment. La rapidité pour les laver est indéniable. En outre, elles sont également plus légères, et vraiment appropriées à la chaleur car l’étoffe est moins épaisse. Quels que soient vos goûts, grâce à la multitude des collections disponibles, il y a sûrement une abaya qui s’adaptera à votre personne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *